Un grand mammouth multicolore
Se tient au milieu du salon
Les convives autour de son corps
Ne semblent être qu’avortons

Ils se répartissent alentour
Par groupes à chaque extrémité
Ils n’en perçoivent pas le contour
Sans le recul pour l’englober

Nuances de bleus et de rouges
Habillent les parties de la bête
Chacun dans cette grande fête
Se campe sur sa teinte et n’en bouge

Les vermillons s’opposent aux cyans
De même, carmin contre indigo
En fait sous ce grand chapiteau
Tous servent le même éléphant

Il advient même que par moments
Ce gros animal débonnaire
Écrase quelques supporters
D’un coup de pate nonchalant

Avec sa trompe le balourd
Prélève aussi leurs victuailles
Hypnotisés par ses atours
Les gens ne voient pas cette canaille

Pris dans cette folie chromatique
Nul ne conçoit la vérité :
Il n’y a pas de liberté
Dans ce système parasitique

Qu’un pachydermes nous gouverne
Voilà bien une drôle d’idée
Qui peut croire à ces balivernes ?
Cela ne peut s’envisager

On préfère s’en prendre à ses frères
Que de s’occuper de l’intru
Qui nous pousse à nous faire la guerre
Entre membres d’une même tribu

Voilà comment un peuple entier
Peut compromettre sa survie
Enfermé dans son pré carré
Autant inconscient qu’asservi

Moralité :

Prenons garde à ces illusions
Qui déterminent nos actions
Laissant des instances supérieures
Profiter de notre candeur

Sacha Sawicki